Actualités

Toutes les actualités

(Re)levons-nous pour une montagne debout !

13 mars 2018 Tourisme
(RE)LEVONS-NOUS POUR UNE MONTAGNE DEBOUT ! En 2017, des étudiants, des chercheurs, des gardiens de refuge ou guides, des membres de Mountain Wilderness, se rassemblaient en collectif pour interroger le monde de la montagne sur sa vision de (...)
Tourisme

JPEG - 226.3 ko

(RE)LEVONS-NOUS POUR UNE MONTAGNE DEBOUT !

En 2017, des étudiants, des chercheurs, des gardiens de refuge ou guides, des membres de Mountain Wilderness, se rassemblaient en collectif pour interroger le monde de la montagne sur sa vision de l'avenir.
En quelques mois, dans un formidable élan, 7000 personnes, dont 1200 professionnels de la montagne, répondaient à la consultation MONTAGNE DEBOUT.

Non sans mal face à l'afflux de réponses,
non sans mal car les membres du collectif ne sont pas des professionnels du sondage,
non sans mal car les questions posées, souvent ouvertes, ont nécessité des trésors de patience pour en exprimer le sens, c'est avec l'aide d'une statisticienne que les réponses ont pu être décortiquées, analysées, interprétées.

Souhaitant comprendre et valoriser cette dynamique, Mountain Wilderness a proposé de mettre à disposition ses moyens et ses réseaux pour porter la voix du collectif haut et fort.

INVITATION Á UNE RESTITUTION PUBLIQUE DE LA CONSULTATION MONTAGNE DEBOUT
le samedi 24 mars 2018 à 15h, à l'amphithéâtre de l'Office du tourisme de Grenoble.

AU PROGRAMME

- Retour sur le collectif et l'initiative Montagne Debout
- Restitution des données extraites de la consultation
- Interprétation proposée par différents acteurs de la montagne
- Échanges croisés avec les participants et les acteurs investis dans le collectif
- Lancement de pistes concrètes pour la suite

INFOS PRATIQUES

- Lieu : Maison du Tourisme de Grenoble // Auditorium - 14, rue de la République
Accès :
TRAM B (arrêt Hubert Dubedout - Maison du Tourisme) // TRAM A (arrêt Sainte-Claire Les Halles)
Parking Lafayette sous l'office du Tourisme
- Contact : contact@montagnedebout.org - www.facebook.com/montagnedebout - www.montagnedebout.org

///// POUR LE COLLECTIF MONTAGNE DEBOUT

Juline, berrichone alpine // Thibault, saisonnier 4 saisons // Cécile, communicante engagée // Yann, arpenteur des cimes // Vincent, tombé dans les Alpes quand il était petit // Ophélia, éternelle vertacomicorienne // Frédi, aime bosser près des étoiles // Fred, saltimbanque de la vie// Nico, alpiniste et ami de la montagne // Pauline, utopiste de nature // Bernard, montagnard dans tous les termes du sens // Philippe, montagnard citadin // Lisa, passionnée des cimes // ...

JPEG - 31.2 ko

La station du futur

22 janvier 2018 Tourisme
(c) Coralie Achin C'est pour tenter d'apporter une réponse à cette question qu' Isère Tourisme (Conseil départemental 38) a organisé en novembre 2017 une table ronde réunissant une cinquantaine d'acteurs de la montagne de tous horizons (industriels (...)
Tourisme
JPEG - 213 ko
Crédits photos
(c) Coralie Achin

C'est pour tenter d'apporter une réponse à cette question qu' Isère Tourisme (Conseil départemental 38) a organisé en novembre 2017 une table ronde réunissant une cinquantaine d'acteurs de la montagne de tous horizons (industriels de l'équipement des stations, universitaires, offices de tourisme, associations, EDF etc.), ayant des points de vue très variés et parfois même diamétralement opposés.

La table ronde était animée par le bureau d'étude VISCONTI qui, en se basant sur la méthode de projection GANDALF qu'il a développé, a permis au terme d'une journée d'échange particulièrement stimulante d'obtenir des résultats spectaculaires. Au lieu d'incorporer dans une marmite l'ensemble des positions et des attentes des participant.e.s dans toute leur diversité et leur richesse au risque d'enchaîner plusieurs heures de débat stérile, chacun.e était invité à exprimer par des phrases très courtes sa vision de la station du futur en tant qu'individu, et non comme représentant d'un organisme. En retirant nos « étiquettes » nous avons brisé les verrous et vu plus large que la simple station, plus loin que 2030.

Il a été frappant de constater que pour l'ensemble des acteurs présents, la montagne du futur est la montagne défendue par Mountain Wilderness, où les liens entre la nature et l'Homme sont resserrés, et où l'émotion et la contemplation prennent le pas sur la consommation. Les idées dominantes sont celles du ressourcement, du bien-être, de l'expérience de la montagne, de l'accès à la nature, des pratiques innovantes. S'ajoutent également de nombreuses réflexions sur la décarbonation de nos activités et notamment la mobilité douce. Les voitures ont disparu des stations…

Enfin, la montagne de 2030 sera une montagne des quatre saisons, pluriactive, et permettra à ses habitants d'y vivre et d'y travailler toute l'année. L'autre fait marquant (et triste !) est de voir le décalage entre les attentes du futur, et les actions proposées aujourd'hui pour aboutir à cette approche vertueuse du tourisme de montagne. Il reste donc encore beaucoup de travail à accomplir pour trouver les clés de cette montagne partagée et respectée par tous. A ce propos, Chantal Carlioz, présidente d'Isère Tourisme, s'est engagée à poursuivre ces échanges à l'avenir.

Les résultats de ces réflexions seront publiés lors du salon de l'aménagement de la montagne Mountain Planet qui se tiendra du 18 au 20 avril 2018 à Grenoble.

La Drôme sans voiture

8 juin 2017 Mobilité doucePratiques sportivesTourisme
La Drôme Tourisme (c) Lionel Pascale Aujourd'hui, la voiture reste le principal mode de déplacement pour les loisirs. Ne faisant pas exception à la règle, les déplacements en montagne sont encore dépendants de la voiture individuelle. Avec sa (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives,Tourisme
JPEG - 135.6 ko
Crédits photos
La Drôme Tourisme
(c) Lionel Pascale

Aujourd'hui, la voiture reste le principal mode de déplacement pour les loisirs. Ne faisant pas exception à la règle, les déplacements en montagne sont encore dépendants de la voiture individuelle.

Avec sa campagne Changer d'approche, Mountain Wilderness propose des modes de transport alternatifs afin d'accéder aux zones montagnardes différemment. Conscient des enjeux de la mobilité, le Département de la Drôme a créé un nouveau système de transport à la demande (TAD) en correspondance, permettant de faire le lien entre les pôles drômois et les zones peu desservies par les transports en commun. Ainsi, une nouvelle opportunité de mobilité pour (re)découvrir l'arrière-pays drômois et les Baronnies s'offre à vous !

Lors de vos trajets, ce service à la demande permet d'établir des correspondances avec le réseau de bus départemental / régional et les gares SNCF. Ouvert à toute la population, il vous faudra simplement présenter votre titre de transport afin de justifier votre correspondance avec un des réseaux pré-cités. Le TAD en correspondance est disponible du lundi au samedi de 6h à 21h, par réservation (à effectuer à l'avance).

Ce service vous permettra d'atteindre des régions jusqu'alors non accessibles en mobilité douce tels que les pays de Gervanne, Bourdeaux, Nyons, Dieulefit, Diois, Vercors et Baronnies. Partez à la découverte de villages patrimoniaux comme Châtillon-en-Diois, Saoû, Saint-Julien-en-Vercors, Luc-en-Diois, Montbrun-les-Bains...
Vous pourrez désormais arpenter en transports en commun ces terroirs et goûtez les meilleures Clairettes de France !

ALLER PLUS LOIN

- Télécharger la PDF - 3.7 Mo Plaquette TAD Drôme 2016
- Racontez votre sortie sans voiture en participant au concours Changer d'approche & gagnez les cadeaux de nos partenaires
- Partagez les bons plans écotourisme dénichés lors de vos virées
- Participez au week-end de randonnée-découverte les 24 et 25 juin : inscrivez-vous avant le 18 juin

JPEG - 47.4 ko

Verdon : voies sensibles

6 mai 2015 Pratiques sportives
(c) Vincent PATISSIER - PNR du Verdon Depuis plusieurs années, la ligue pour la protection des oiseaux (LPO), le club d'escalade Lei Lagramusas et le Parc naturel régional du Verdon participent à l'information et la sensibilisation des grimpeurs (...)
Pratiques sportives
JPEG - 238.7 ko
Crédits photos
(c) Vincent PATISSIER - PNR du Verdon

Depuis plusieurs années, la ligue pour la protection des oiseaux (LPO), le club d'escalade Lei Lagramusas et le Parc naturel régional du Verdon participent à l'information et la sensibilisation des grimpeurs sur la nidification des Vautours fauves et du Faucon pèlerin dans les Gorges.

Ainsi, chaque début d'année, les voies passant à proximité des nids sont identifiées et des affichettes informatives sont installées au relais ou aux sommets des voies. Vous trouverez en lien plus bas la liste des voies sensibles pour la période de reproduction des Vautours (de janvier à août ou de juin à août selon la proximité des nids). Pour la quiétude de la reproduction de ces grands rapaces, les grimpeurs sont priés de bien vouloir éviter de les emprunter pendant la période de sensibilité (couvaison jusqu'à l'envol des jeunes) et de bien vouloir relayer cette information.

- Cartographie en ligne des voies sensibles en période de reproduction du Vautour fauve
- Liste des voies sensibles répertoriées en 2015

Rappelez-vous qu'un seul passage sur une voie sensible au mauvais moment peut entrainer la chute du poussin ou de l'œuf (si le couveur s'envole précipitamment) ou les condamner à mourir de froid ou de faim (si le couveur part trop longtemps).

JPEG - 86.8 ko
Crédits photos
(c) Fresque Cyril GIRARD

Alpes du Sud : "Esprit nature"

6 janvier 2014 Mobilité douceTourisme
(c) www.ecotourismepaca.fr La Région Provence Alpes Côte d'Azur mise sur l'écotourisme et l'écomobilité. Elle œuvre pour le développement de « l'esprit nature » chez les touristes. Pour ce faire, le Comité Régional du Tourisme a réalisé un site (...)
Mobilité douce,Tourisme
JPEG - 136.7 ko
Crédits photos
(c) www.ecotourismepaca.fr

La Région Provence Alpes Côte d'Azur mise sur l'écotourisme et l'écomobilité. Elle œuvre pour le développement de « l'esprit nature » chez les touristes. Pour ce faire, le Comité Régional du Tourisme a réalisé un site internet www.ecotourismepaca.fr pour proposer des destinations et activités aux visiteurs du territoire, mais aussi les guider et les accompagner dans une démarche écoresponsable.

Ce site dédié à l'écotourisme s'inscrit dans la politique touristique régionale qui vise à « faire de Provence-Alpes-Côte d'Azur une référence en matière de tourisme durable ». Il a pour triple but de montrer la richesse naturelle régionale, d'aider le public à identifier les professionnels touristiques responsables sur le territoire et les sensibiliser à l'adoption de comportements touristiques raisonnés

Pour ce faire, ce site éducatif présente les différents espaces protégés et la biodiversité de la Région. Afin d'aider le visiteur à construire son séjour intelligemment, il détaille les différents écolabels existant et propose une liste d'hébergeurs, restaurateurs, séjours, etc. tous reconnus par un de ces "écolabel". Enfin, une rubrique est consacrée aux gestes que peuvent entreprendre les touristes pendant leurs vacances, partant de l'écomobilité jusqu'à l'écovolontariat.

- Rendez-vous sur www.ecotourismepaca.fr