Refuge Adèle Planchard, la Barre des Écrins comme perspective

Le plus haut perché des refuges des Écrins accessible par sentier.

  • C’est où ?

    En plein Parc National des Écrins face à la Grande Ruine, ce refuge de Haute Montagne est situé à 3169m au cœur d’un panorama spectaculaire.

  • C’est qui ?

    Fondé grâce à un don de l’alpiniste belge Adèle Planchard à la fin du 19e siècle, le refuge est tenu depuis 4 ans par Noémie et Aurélien, originaires de Briançon. Passionnés, ils ont à cœur de proposer des produits locaux et bio pour leur cuisine.

  • Pourquoi on y va ?

    Ce refuge de Haute Montagne est autonome en énergie. Situé sur une étape du Tour de la Meije à skis, il est un bon point de départ pour pratiquer ski, alpinisme, randonnée et même parapente. Il offre en bonus une magnifique vue sur le Dôme et la Barre des Écrins ainsi que sur la Plate des Agneaux.

« Le métier de gardien de refuge nous permet une immersion durant plusieurs mois au cœur de cet environnement privilégié de la Haute Montagne »